|

Cruel clap de fin pour notre réserve en quart de finale

Les saisons se suivent et ne se ressemblent nécessairement pas… Si l’an passé, à Surgères, les Verts étaient venus à bout de Courbevoie assez facilement, le quart de finale de cette saison, à Saint-Maixent l’Ecole, les a vus chuter devant un adversaire coriace, le CSM Gennevillois, club de la banlieue Nord Ouest de Paris ! Leur courte et douloureuse défaite, 26 à 22, suscitera bien des regrets avec un scénario étouffant en fin de match. Mais, cette fois-ci, la pièce est tombée du mauvais côté tout comme le crampon de Bixente Bulin en fin de match !!

Les Verts débutent avec un léger vent dans le dos et font jeu égal avec leurs adversaires. Ces derniers, tout de noir vêtus, vont justifier leur statut de premier de poule avec la production d’un rugby complet et maîtrisé, une conquête propre et performante. Nos gaillards font face aux vagues gennevilloises incessantes et sont sanctionnés, sans conséquence pour le planchot. Sur leurs possessions et ballons portés, ils vont contraindre, eux aussi, leurs adversaires à la faute. Poteau rentrant et la pénalité d’Adrien Benquet est réussie, 3 à 0 pour les nôtres à la 14ème. Réaction de Gennevilliers avec un jeu dans l’axe qui met à mal notre défense. S’ensuivra une pénalité pour faute au sol et l’égalisation pour le 11 d’en face, Morin. Dans la continuité, Iban Roumieu contre un dégagement du 10 et Félix Darraïdou marque au pied des poteaux. Superbe ! A. Benquet transforme, 10 à 3. Nos joueurs vont poursuivre sur leur lancée. En face, le 7 fait faute dans sa zone de marque, carton jaune. Pénaltouche pour l’U.S.M. et Jon Bidart conclut un beau ballon porté. Le break, 15 à 3, semble fait à quelques minutes des citrons. Mais Gennevilliers va réagir, multiplier les séquences de jeu et nous obliger à concéder une pénalité dans nos 22 m., transformée par l’arrière Lesaulnier. Nos adversaires termineront la mi-temps sur le même tempo sans pouvoir scorer. A la pause, les épaules rougies par tant de plaquages, nos Verts possèdent 9 points d’avance, 15 à 6, mais vont-ils pouvoir tenir face à ce rouleau compresseur et un vent qui sera contraire.

En 2ème période, Gennevilliers va poursuivre son travail d’usure, toujours dans l’avancée. Très vite, ils scorent sur pénalité de leur arrière, 15 à 9 à la 47ème. Les mugertar sont dans le dur et vont concéder un essai marqué par Sabuco et transformé par Lesaulnier. Les Gennevillois sont devant d’un petit point mais il reste encore du temps. Ils sentent les mugertar sur le point de lâcher et, sûrs de leurs forces, vont enfoncer le clou pour un nouvel essai de leur 9, Icher, transformé par Cano. Heureusement, les Verts ne baissent pas les bras, bien au contraire ! Et sur une belle conquête en touche, le tank, Xabi Mendiboure, réalise une percée de 40 m qui se termine dans l’en-but !! A. Benquet transforme et nous voici revenus à 1 point, 22 à 23. En face, ils remettent ça avec un volume de jeu inquiétant pour nos couleurs. Nos joueurs se multiplient mais se montrent fautifs. Carton jaune pour Nicolas Schuller et Lesaulnier passe la pénalité, 26 à 22 pour les franciliens à 6 minutes du terme. Notre baroud d’honneur est superbe mais un premier essai est manqué d’un rien. Sur la pénaltouche suivante, nous sommes contrés mais nous poursuivons dans un final haletant. En face, ils se mettent à la faute et sur une dernière action, une combinaison en touche envoie Bixente Bulin marquer en coin l’essai de la gagne. Mais l’arbitre de touche a levé son drapeau… Le match se termine avec nos Verts effondrés par ce final qui auraient pu (dû) les conduire en demi-finale contre Soustons. Ils ont chuté la tête haute et les armes à la main pour la plus grande fierté des quelques supporters qui avaient fait ce long déplacement jusqu’à Saint-Maixent. Leurs adversaires n’ont pas usurpé cette victoire et seront opposés à Soustons en demi-finale.

Dommage d’en finir de cette manière si près de la consécration car nos joueurs ont réalisé une saison en tous points remarquables qui aurait mérité de se poursuivre. Ce groupe aura encore son mot à dire la saison prochaine pour bien figurer durant la phase qualificative et, nous l’espérons vivement, durant la phase finale.

FÉLICITATIONS A TOUS CEUX QUI ONT PORTE LE MAILLOT DE LA RÉSERVE DURANT LA SAISON, A SÉBASTIEN LAURENT ET PIXTU SISTIAGUE, A JEAN-MARIE COLOMBANI ET LAURENT SISTIAGUE.

Le groupe du jour : Peio Ribaut – Gabriel Fernandes, Baptiste Larrue, Julien Vierge, Mathieu Hitte – (o) Adrien Benquet, (m) Vincent Mirailh – Félix Darraïdou, Xabi Mendiboure, Jon Bidart – Maxime Bourdeau, Iban Roumieu – Patxi Elizagoyen, Txomin Sanstesteban, Greg Elmon aidés par Bixente Bulin, Quentin Pujol, Yon Iribarnegaray, Nicolas Schuller, Paul Mailharraincin, Mateo Lahittette, Benjamin Larréguy.

AUPA LES VERTS ET A TRÈS VITE

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *